Les pédiatres albigeois sont vraiment calés en allaitement. Ou pas…

Bon, la SMAM, c’est fini; on a tous eu un petit article sur le sujet qui nous est passé sous le nez, on s’est morfondus sur les statistiques françaises, yen a même qui ont partagé un lien sur leur mur Facebook pour montrer à quel point ils sont pro-allaitement. Ya eu des débats enflammés avec les biberonnantes, des grandes tétées photographiées, des rencontres organisées par les Conseils Généraux. Tout cela est très bien.


Mais maintenant, la vie reprend son cours :

sein ou biberon allaitement désinformation association libres enfants du tarn albi 81=> les femmes enceintes continuent à se demander: « sein ou biberon? »

boucher pesée bébé PMI violences médicales violences douces association libres enfants du tarn albi 81=> les puéricultrices des PMI continuent à peser des bébés (« 5kg485! »)

Maternage proximal je n'aime pas Marcel Rufo allaitement inceste albi 81 association libres enfants du tarn parentalité bienveillante pédopsychiatre allaitement=>et les pédiatres continuent à saboter des allaitements…

Car en effet, la première cause d’arrêt de l’allaitement, c’est bien les pédiatres, qui propagent des mythes comme « il n’y a plus assez de lait » ou « il faut préparer votre retour au travail en introduisant des biberons un mois à l’avance ». Comment faire évoluer le taux d’allaitement quand ce discours erroné est omniprésent?

Le taux d’allaitement français reste bas parce que les pédiatres n’y connaissent rien! Parlez-leur RGO, ils vous répondent lait industriel à formule épaissie. Evoquez votre REF, ils vous regardent avec des yeux ronds. Osez le terme « co-allaitement » et ils dégainent toute la panoplie freudienne de la séparation de la mère et de l’enfant, de l’inceste, etc…

Les pédiatres français sont nuls en allaitement. Ils sont formés pour soigner les bébés mais ne savent même pas comment les nourrir correctement. Hey mais attendez, j’y pense: si on en croit tout ce qui se dit sur les vertus de l’allaitement (immunise le bébé etc…), les pédiatres n’ont aucun intérêt à ce que 100% des femmes allaitent, auquel cas leurs salles d’attente risqueraient d’être désertées…

Donc bref, on a décidé d’aller faire passer un petit audit à deux pédiatres albigeois et ça tombait bien parce qu’on avait un bébé de 2 mois sous la main. C’est avec ce petit cobaye et un scénario bien précis en tête que je me suis rendue chez eux. J’ai joué le rôle de la jeune maman un peu perdue, fatiguée, ne sachant pas si son lait était assez nourrissant (« Mon bébé réclame beaucoup mais en même temps il régurgite en fin de tétée… ») J’ai présenté un bébé resplendissant de santé, des seins gorgés de lait mais j’ai tenu un discours hésitant, marquant surtout un manque de confiance.

Dans le premier cabinet, lors de l’entretien avec le Dr XXX*, il m’a été conseillé de complémenter au biberon: « la première raison de l’arrêt de l’allaitement, c’est le manque de lait. » Quand j’ai opposé mon projet d’allaiter 6 mois, on m’a répondu « Oui bah on verra, c’est pas comme ça que ça se décide! » Après la pesée sans équivoque (7kg300 à 2 mois), l’argument du manque de lait ne tenait plus la route donc on m’a prévenue d’espacer les tétées d’au moins 2 heures car « vu son poids, il est largement capable de tenir des nuits de 9 heures ». Il fallait donc que mon bébé utilise le sein uniquement comme un aliment, et non pas comme « un anti-douleur quelconque », sinon j’allais bientôt me retrouver à allaiter « à l’africaine, 24h/24 » (ce qui ne semblait pas souhaitable du tout). Je suis ressortie avec une page d’ordonnance bien remplie (un gel digestif pour qu’il tète moins souvent, un collyre pour sa conjonctivite – qui n’est autre qu’un canal lacrymal bouché depuis sa naissance, de la vitamine D et les incontournables vaccins – que le Dr XXX n’acceptera de décaler que d’un mois).
Remarques diverses pendant la consultation:
« Mais quand il pleure, il hurle ou il chouine? » (sous-entendu: s’il chouine, faut le laisser)
– (en voyant des marques rouges sur les cuisses de mon bébé quand je lui enlève sa couche lavable): « il est pas à l’aise dans votre système, là » (et d’essuyer le pipi de mon bébé avec une lingette Pampers).
Le Dr XXX* ne m’a jamais encouragée à poursuivre l’allaitement. En me regardant bien droit dans les yeux, le Dr XXX* a asséné idées reçues, informations erronées et préjugés sur l’allaitement et d’autres pratiques de maternage.
En payant la consultation au secrétariat, j’ai croisé un représentant de chez Gallia

Deuxième visite, le lendemain, avec mon gaillard toujours aussi scandaleusement en forme.
Après 1h40 d’attente (oui, 1h40, c’est extrêmement long dans une salle d’attente pleines de bébés et de bambins malades mais aucune explication ne me sera fournie sur ce retard), le Dr YYY* me reçoit. Au sujet des réveils fréquents la nuit, « c’est normal, il est encore petit ». Le Dr YYY* marque des points en parlant « écharpe de portage », « allaitement à la demande » et « contact physique ». En revanche, cela ne l’empêche pas de me mettre en garde: « le sein n’est pas une sucette », « votre lait ne doit servir que de nourriture »… Elle reste globalement très rassurante et je ressors sans ordonnance. Cependant, constatant qu’à 2 mois, mon bébé n’a pas commencé les vaccins, elle me prévient sévèrement qu’elle ne suit que des familles qui suivent le calendrier vaccinal à la lettre. Par ailleurs, elle m’a formellement interdit de continuer à pratiquer le co-dodo et m’a recommandé de laisser le lit-cage à côté du lit conjugal.

Voilà pour le résumé de ces deux consultations qui, bien que différentes, montrent deux choses:
1°) il est inadmissible que le discours pédiatrique sur l’allaitement puisse être aussi divers d’un praticien à l’autre. Le hasard des pages jaunes fera donc vaciller un allaitement ou au contraire le fera perdurer? Comment savoir sur qui on va tomber? Comment faire confiance?
2°) même si le 2ème pédiatre a mieux réagi et a compris quelques règles basiques, on voit bien que des idées reçues aux relents de freudisme restent bien ancrées (ne surtout pas se faire « bouffer »!). Le Dr YYY* saurait-il se montrer apte devant des cas plus pointus (REF, co-allaitement, frein de langue, relactation…)? Il y a fort à parier que le diagnostic aurait vite dérapé en cas d’anomalie et qu’on m’aurait orientée vers le lait en poudre.

Alors voilà où nous en sommes, très concrètement: avis divergents, préjugés culturels enracinés, formation lacunaire flagrante… Je ne sais pas comment se déroule la formation des pédiatres mais pourquoi ne pas la faire commencer par l’allaitement en tant que norme anthropologique à préserver aussi longtemps que possible? Un allaitement est si précieux; la confiance en elle d’une femme nouvellement mère est si fragile, les obstacles sont si nombreux, tout cela ne semble tenir qu’à un fil!

*Les noms des pédiatres seront communiqués sur demande en message privé.

Publicités

23 réflexions sur “Les pédiatres albigeois sont vraiment calés en allaitement. Ou pas…

  1. Eh bien le mien a 2 ans 1/2, et au sein depuis sa naissance (on diminue de plus en plus en ce moment en sautant quelques jours), n’est pas vacciné, et la pédiatre homeo de gaillac que je vois me suit à 100% (attention pas tellement son remplaçant…). Je ne regrette pas de faire 2x55km pour y aller 1 ou 2 fois par an (bébé jamais malade ormis quelques petits rhumes soignés en homeo + HE)

    J'aime

  2. Pingback: Parent bienveillant recherche désespérément médecin respectueux!! | Libres enfants du Tarn

  3. Bonjour,

    je voudrai bien avoir le nom des ses « médecins » pour ne surtout pas aller les voir. pour ma part je peux donner trois noms aussi à éviter :

    – 1 pédiatre : brusque, brute, ne ménage pas du tout les enfants, ne leur parle pas…pas du tout bienveillant. Mon bébé a hurlé à la mort 😦 du début de l’examen jusqu’à que je puisse la prendre avec moi. Elle ne voulait même plus qu’il l’approche pour regarder son bras ( test allergie). A refuser que je la mette au sein pour que les tests se passe mieux et sans douleur. Ok pour l’allaitement plus de 6 mois (lol ça devrait être la norme) mais ma fille est allergique. Par contre méconnaissance de l’allergie alimentaire sous allaitement donc certainement méconnaissance de l’allaitement.
    Ne prends pas le temps d’expliquer, de remplir le carnet de santé.

    – 2 pédiatre: Prends les parents pour des imbéciles (surtout les mamans) ne prends pas en compte la douleur de l’enfant (et des parents) qui souffre de RGO. Concernant les allergies encore pire!! ce pédiatre a des yeux infra-rouge ou un super pouvoir comme les x-mens. assure et diagnostique qu’un enfant va très bien est n’est pas allergique juste en le regardant 5 mn. ( en passant ma fille est diagnostiquée aplv-soja, allergique groupe latex et on soupçonne une into au gluten!!)

    Ne prends pas du tout en compte les observations des parents, c’est toujours la fautes aux coliques ou l’allaitement de la mère. Je me suis vu dire que je devais voir une consultante en lactation pour apprendre à régler le « débit » de mon allaitement. pff Je précise que je n’ai pas de REF et aucun souci d’allaitement niveau bébé. Note positive: n’a rien dit, pas de jugement au fait que ma fille n’était toujours pas vaccinée. Plus doux lors de l’examen de bébé.

    -3 pédiatre: à un problème avec les mères qui allaite. bloquée sur sa courbe de poids, elle ne connait pas la courbe de poids de l’oms pour les bébés allaités. dès qu’il y a un petit soucis de poids sort la carte complément de LA car le lait de femme n’est pas assez nourrissant. Flinguerait surement des allaitements chez mamans hésitantes ou ignorantes.
    N’aime pas qu’on la remette en question…elle a fait de longue étude vous comprenez! me demandait toujours si j’avais assez de lait etc. Plus ouverte sur les allergies mais encore une fois, ne vous proposera pas de régime d’éviction mais des laits hydrolysées de caca. Ils faut être calé sur le sujet de l’allaitement si on va la consulter et ne pas se laisser faire. Douce lors de l’examen mais pas plus ( tjs déshabiller pour peser même en hiver), Plus ouverte sur le RGO. Ne prends jamais 5 mn au téléphone pour les parents. Ils faut toujours se déplacer et payer ( et c’est plus cher en cabinet bien sur).

    J'aime

  4. Pingback: Les médecins français, ces VRP de l’industrie pharmaceutique | Libres enfants du Tarn

  5. Pingback: LE MATERNAGE PROXIMAL EN QUESTIONS : QUELLES PRATIQUES ? POUR QUELLES RAISONS ? | Libres enfants du Tarn

  6. Bonjour, bonsoir,
    Toute nouvelle maman installée depuis peu à Albi et confrontée au 1ère vaccinations, je recherche un pédiatre…
    Je suis donc aussi intéressée par la même liste que VB. Merci d’avance !

    J'aime

  7. tout ce que je lis me fait doucement sourire …. je suis maman de 4 enfants … tous allaités minimum 6 mois. 2 d’entre eux sont allergiques a beaucoup d’aliments, medicament ect … Ma pédiatre qui est sur Albi et qui est « la » pédiatre dont vous parlez n’a absolument JAMAIS au grand jamais émis d’avis négatif sur mon allaitement elle m’a même bousté, m’a donner des stimulants à la lactation et n’est jamais passée à coté des allergies de mes enfants ! Grace à elle ils mangent équilibré et n’ont plus de problémes dû aux aliments en question. Qu’elle ne vous plaise pas à vous est une chose mais il ne faut pas faire peur au gens comme ça !!! Quand au : même l’hiver il faut deshabiller l’enfant pour le peser j ai bien envie de répondre : et bien OUI EVIDEMENT !!! vous vous pesez habillé vous ? Cette pédiatre est quand même sacrément « calé » en gastro pediatrie et elle a ses entrées à l’hopital neker sur Paris ! Vu de mes propres yeux ! Quand au RGO que mes enfants ont tous et un RGO de chez RGO , hospitalisé, traitement de cheval tous ça sur toulouse car cette même pédiatre vous envoi voir les meilleurs et elle prend même le temps de téléphoner quand votre petit est hospitalisé … Alors franchement je trouve vos articles vraiment limite ! Peut être devriez vous démenager dans une très grande ville vous seriez surpris de le froideur de certain pédiatre ….

    J'aime

    • merci pour ce commentaire. quel pédiatre identifiez-vous comme « la vôtre »: le Dr XXX ou le Dr YYY? Quoiqu’il en soit, la question n’est pas que ces pédiatres ne nous « plaisent » pas, c’est qu’ils ont tout bonnement répandu de la désinformation sur l’allaitement. nous n’y retournerons pas.

      J'aime

  8. Ouf, ça fait du bien de lire le commentaire de scr, parce que là, on est à la limite de la diffamation. La seule retenue, c’est de ne pas diffuser des noms sur internet mais de le faire (tout de même!)en mp. Par contre certains internautes ne se gênent pas. Calomnie : proférer des paroles non vérifiées dans le but de nuir à la réputation de qqun. Pourquoi cet acharnement dans le prosélytisme : c’est génial que vous allaitiez votre enfant, c’est le plus adapté pour lui. C’est génial que vous utilisiez des couches lavables : c’est bien plus respectueux de l’environnement. Mais votre article fait trop penser à : « moi je fais mieux que les autres » et condamnent avec une véhémente intolérance ceux qui ne suivraient pas ces préceptes, à la lettre. Les mamans qui n’allaient pas, qui vaccinent leurs enfants (ouf !!!) ne sont pas pour autant de mauvaises mères. Pas beaucoup de bienveillance dans votre discours, et pourtant vous vous en réclamez.

    J'aime

    • Donc vous trouvez normal qu’une mère allaitante ne puisse pas trouver d’informations fiables sur le sujet auprès des pédiatres? Nous dénonçons la désinformation qui circule sur l’allaitement dans le milieu médical; notre bienveillance, nous la réservons pour nos enfants, pas pour des docs pourris qui subissent aveuglément le lobbying des laits en poudre au détriment du bien-être de leurs patients.

      J'aime

  9. Bonjour, nouvelle sur Albi je dois consulter un pédiatre à l’hôpital pour mon fils qui a des fièvres à répétition (syndrome de Marshall soupçonné). Il a reçu toute une batterie de vaccins (et comme par hasard il est toujours malade…) donc je ne souhaite pas vacciner ma fille de 7 mois (qui elle n’a même pas eu un rhume depuis sa naissance). Je cherche donc un docteur anti vaccin pour ma fille et le ou la….moins pire des pédiatres dirais je pour mon fils extrêmement difficile a soigner (traumatisé par les docteurs et infirmières!!) Merci beaucoup pour l’aide que vous pourrez m’apporter.

    J'aime

  10. Mon premier commentaire ayant disparu, j’en laisse un second…
    Nouvelle sur Albi, j’ai besoin de consulter un(e) pédiatre à l’hôpital pour mon fils qui fait des fièvres à répétitions (syndrome de Marshall soupçonné eet au passage merci les vaccins dont il a été farci!). Très difficile à soigner (traumatisé par ces chers docteurs et infirmières que je ne remercie pas), je cherche un(e) pédiatre… comment dirais-je…le moins pire (un minimum de douceur et de compréhension). J’ai aussi une fille que je ne souhaite pas vacciner et ai besoin de trouver un docteur qui puisse m’aider. Merci d’avance pour toute information que vous pourrez m’apporter

    J'aime

  11. Pingback: SOS allaitement Tarn: liste d’actions et de rencontres | Libres enfants du Tarn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s