REAAP: Réseau d’Étrons Antidémocratiques Aliénants et Puants (version soft)

Nous venons d’apprendre, non sans un certain étonnement et avec une grande déception en tout cas, que notre demande de subvention REAAP est refusée au motif que « des informations qui ne sont pas compatibles avec une demande de financements publics » ont été relevées dans nos supports de communication (annexe 1).

REAAP subvention censure libres enfants du Tarn ALbi 81

Quelles sont exactement ces informations qui nous privent des 500€ demandés? (annexe 2) L’article sur Najat? celui-ci? les infos concernant l’instruction en famille? les gros mots? le ton « provoc »?

Nous ne le saurons probablement jamais mais l’essentiel, c’est que le motif invoqué par les décideurs est des plus inquiétants car il s’apparente à de la censure…

Quand un animateur du Réseau Parents 81 nous dit sans broncher: « vous entrez complètement dans le cadre du REAAP mais il faudrait que la tribune libre de votre site soit un peu moins…libre« , ça veut dire que liberté d’expression ne rime pas avec subvention?

Quoiqu’il en soit, le statu quo persiste: cette enveloppe de subventions publiques (100000€ pour le seul département du Tarn) sera probablement une fois de plus versée à de grosses structures, par ailleurs déjà largement subventionnées, comme des fédérations nationales d’associations, des PMI, des centres sociaux… Ces organismes ont en effet des personnes salariées spécialisées dans la constitution de dossiers de demande de subventions.

REAAP subvention Albi Tarn libres enfants du Tarn 81

Le représentant de la PMI d’Albi peine à refermer l’attaché-case contenant sa subvention REAAP

Ainsi, de nombreux organismes publics sucent l’argent du contribuable en montant des dossiers bidons concernant des actions qui ne voient le jour que si la subvention est accordée. Aucun risque n’est pris.

A côté de ça, des petits porteurs de projets, bénévoles et passionnés, proposent des actions qu’ils ont imaginées non pas en fonction d’un cahier des charges pré-défini, mais bien selon leur projet associatif. Alors, forcément, ça n’entre pas toujours parfaitement dans les cases, mais ça a le mérite d’être authentique.

Rappelons ici que le REAAP est censé préconiser « une présence et une participation active des parents aux actions en tant qu’acteurs des initiatives. » (Cahier des charges REAAP 2016).

De plus, « les principes fondamentaux des REAAP consistent en la valorisation des compétences parentales et en la reconnaissance des parents comme premier éducateur de leur(s) enfant(s), car tous les parents ont besoin de savoir qu’ils ne sont pas seuls face aux interrogations qui peuvent apparaître au cours des différentes étapes du développement de leur enfant. » (Cahier des charges REAAP 2016) (annexe 3)

Nous nous sentons tout à fait en cohésion avec ces objectifs. Nous trouvons regrettable que nos choix thématiques soient interprétés comme « du prosélytisme de modes de vie, de modes d’éducation »: en aucun cas, nous ne forçons les parents à adopter nos vues, nous tentons uniquement de rendre visibles des pratiques qui sont encore trop souvent considérées comme « extra-terrestres ».

Et il reste du boulot!

Quand on s’entend dire par une professionnelle de PMI (Toulouse-Lautrec à Albi): « non, je ne mettrai pas votre affiche contre la fessée dans ma salle d’attente, vous voyez, notre public en PMI, ce sont des immigrants, ils ne sont pas prêts à recevoir cette information, mais à titre personnel, j’ai élevé mes enfants dans la bienveillance et j’utilisais la communication non-violente. » (sourire à la con), on est censés comprendre quoi? que lutter contre les violences faites aux enfants, c’est prôner un mode éducatif trop subversif?

Quand un pédiatre albigeois nous sort: « Attention, vous allez vous faire bouffer si vous l’allaitez 24/24, à l’africaine. », on se dit que l’intégralité des subventions REAAP devrait aller à La Leche League et fissa parce que tout bien pesé, ce serait peut-être là l’urgence absolue en termes d’accompagnement à la parentalité: une information fiable et continue pour tout parent sur le sujet de l’allaitement.

Quand on sait que la Direction Départementale des Services de l’Education nationale du Tarn répand la plus grande désinformation sur le sujet de l’instruction en famille, on se dit que les quelques représentants de l’EN trônant à la table des décideurs REAAP devraient quand même s’abonner à notre newsletter, histoire d’apprendre deux-trois trucs au lieu d’entretenir l’obscurantisme le plus total sur le sujet.

REAAP subvention parentalité libres enfants du Tarn albi 81

Les décideurs REAAP en pleine séance de travail

Alors, c’est quoi, au juste, le but des REAAP? créer une offre de soutien à la parentalité complètement uniformisée, lissée,  policée, éloignée de tout militantisme? initier tout un domaine associatif à une professionnalisation sur le mode consensuel? cantonner les parents à leur seul « fonction parentale » sans prendre en compte leurs autres facettes?

On avait aussi adressé un dossier à la mairie d’Albi, à qui on a demandé un local et/ou une aide financière, ils nous ont conseillé de nous tourner vers… le REAAP! Pourtant, selon une récente enquête, c’est 10% des commerces du centre-ville qui sont fermés. Si la mairie, à travers son journal d’auto-promotion Albimag, veut nous faire croire qu’elle se soucie réellement de son « tissu associatif » en réservant « une cinquantaine de bâtiments » albigeois aux assos, le centre-ville reste pauvrement doté…

Bref, tout ça pour dire que les pouvoirs publics distribuent l’argent selon leur bon-vouloir, sans prendre en compte les besoins réels. D’ailleurs, si, comme nous, vous êtes curieux de savoir comment est répartie l’enveloppe du REAAP 81 (information que nous n’avons pas encore réussi à obtenir malgré nos demandes répétées), nous vous invitons à prendre 5 minutes pour copier-coller cet email et l’envoyer à Yasmine Logez et Régine Cambon:

Pour: regine.cambon@caf.fr, yasmine.logez@caf.fr

Objet: demande de transparence sur les subventions REAAP

Bonjour,

en tant que citoyen-ne, je voudrais savoir comment est réparti l’argent distribué au titre du REAAP: qui touche quoi exactement? quelles structures? quels montants? pour quels projets?

Cordialement,

 

Annexes:

  1. 1. Lettre de refus REAAP 2016
  2. 2. Dossier de demande de subvention REAAP Libres enfants du Tarn 2016
  3. 3. Cahier des charges REAAP 2016
Publicités

Une réflexion sur “REAAP: Réseau d’Étrons Antidémocratiques Aliénants et Puants (version soft)

  1. Pingback: Bilan moral 2015-2016 | Libres enfants du Tarn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s