Les Libres Enfants sont privés d’argent de poche

On a tenté d’avoir des subventions publiques pour notre asso.

Autant vous le dire tout de suite: ça n’a pas marché!

triste tristesse j'ai le seum pleure albi tarn 81

D’abord, on a demandé à la Mairie d’Albi, à tout hasard. Réponse: non, il faut s’adresser à un fond spécifique pour tout ce qui est petite enfance.

Alors, on a monté un dossier pour toucher une subvention R.E.A.A.P. Nous avions en effet sollicité l’aide du Réseau d’Écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (R.E.A.A.P.) qui « fédère et met en valeur des actions qui sont organisées par des groupes de parents, des associations, des collectivités locales… ». Autre définition trouvée sur le Net : «Les R.E.A.A.P. permettent la mise en réseau d’actions visant à conforter, à travers le dialogue et l’échange, les compétences des parents et la mise en valeur de leurs capacités dans le respect et le soutien.» Bla, bla, bla.

On s’est dit: « C’est exactement ce qu’on fait avec nos rencontres de parents extra-terrestres! » On commençait à y croire.

Et puis bah nan, en fait. Refus du R.E.A.A.P.

Lettre refus subvention REAAP albi tarn

Après entretien avec la coordinatrice et animatrice du réseau Tarn, il ressort que les principaux motifs du refus sont :

– le fait que les rencontres proposées, dites « de parents extra-terrestres » ne s’adressent pas à tous les parents et, par leur côté inclusif, risquent de renvoyer un sentiment de rejet et d’isolement à certains parents ;

– le fait que l’association semble œuvrer à la diffusion d’un mode de vie et non à l’accompagnement à la parentalité ;

– le fait que l’association ne soit pas assez implantée sur le territoire via des partenariats avec d’autres structures ;

– le fait que « la neutralité politique et philosophique » requise par la charte R.E.A.A.P. ne soit pas respectée, principalement avec la « tribune libre » proposée aux adhérents sur le site Internet, et qui véhicule des positionnements politiques allant à l’encontre des institutions gouvernementales.

Au lieu d’aider une petite association entièrement portée par des parents bénévoles, l’argent restera donc pour l’essentiel dans les PMI et les centres sociaux.

Et vous,  que pensez-vous de notre démarche et de ce refus?

A votre avis, on retente un dossier l’année prochaine?

Et les autres associations tarnaises œuvrant dans le domaine du maternage proximal ne pourraient-elles pas prétendre au R.E.A.A.P. ?

Publicités

2 réflexions sur “Les Libres Enfants sont privés d’argent de poche

  1. Peut-être ne vaut il pas mieux bénéficier de ce genre d’aides comme cela vous n’êtes pas tenu à une certaine ligne directrice.
    essayer sinon un partenariat avec les pubs ( même si c’est pas trop l’ambiance de la maison et oui je suis d’accord c’est pas terrible) ou alors le financement participatif ?

    En tout cas c’est pas avec la pmi que j’aborderais l’éducation bienveillante ou l’encouragement à l’allaitement… c’est plutôt: « elle fait ses nuits? combien elle boit de bibi par jour, elle pese combien? « ah faut pas que maman devienne le sein doudou hein!!! ».

    Aimé par 1 personne

    • Tout à fait d’accord pour le discours des PMI. On s’était dit exactement la même chose sur le risque d’auto-censure en touchant des subventions. Sinon, pour la pub, il n’y en aura jamais sur le site. On va peut-être faire un vide-grenier avec tombola et buvette?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s