Magicmaman: le magazine de la parentalité bourgeoise

Récemment, je suis tombé sur deux numéros de magicmaman, un mensuel sur la parentalité. C’est plutôt sympa…

Mais nan, je déconne! C’est un énième sac à pubs qui enjoint les femmes qui viennent d’accoucher ou qui triment seules avec leurs gosses de se ressaisir fissa et de consommer sans modération des centaines de produits qui feront d’elles des personnes à la page, et non de gros étrons qui auraient raté le train du progrès et de la coolitude !

Dans magicmaman, entre deux pages de pubs et de placements de produits – la moitié du total – on trouve pléthore de biens de consommation bien ciblés, comme des poussettes dont le prix oscille entre 200 et 1 200 euros (pages 86-89 du numéro de février -mars 2017) ou des portes-bébés par les burnes à 160 euros (page 47 du numéro d’avril-mai 2017), des accessoires de beauté hors de prix, pour que les femmes qui viennent d’accoucher puissent se faire refaire la gueule et ainsi donner l’illusion que tout va bien, des vêtements pour transformer votre bébé en poupée chic et tendance – comme cet ensemble super héros qui avoisine les 200 euros (pages 76-77 du numéro de février-mars 2017) – à montrer aux copines (si vous en avez) et aux commerçants (si vous en avez).

Tout ce qui nous est donné à voir dans ce prospectus géant relève du mode de vie de la bourgeoise branchée qui habite le centre-ville d’une métropole ou une banlieue aisée : des accessoires high-tech, des fringues de marque, des loisirs inaccessibles au plus grand nombre. Bref, inutile de vous dire, que chez magicmaman, on est plus pull en cachemire que gilet jaune, plus Louise Bourgoin que Louise Michel. Et sachez, mesdames, que si vous cherchez des armes pour vous émanciper du rôle traditionnel dévolu aux femmes, passez votre chemin. Chez magicmaman, on est plutôt dans le féminisme version Natasha Saint-Pierre et Ingrid Chauvin ! Vertigineux !

Dès lors, il est inutile de dire que dans cette réplique de Grazia version parentale, pas de traces de la plèbe, des gueux, des sans-dents, des pue-la-sueur. Les femmes sont fraîches, belles, blanches essentiellement, sans cernes, sveltes, souriantes. Les hommes, eux, sont chics, bien mis, avec des looks de jeunes entrepreneurs sympas. Quant aux bébés, ils brillent, n’ont pas de traces de bave, de vomi ou d’excréments sur leurs vêtements. Tout est nickel !

Mais qu’en est-il dans la réalité ? Disons, dans une réalité plus proche de celles de millions de familles qui ne vivent pas selon les codes évoqués plus haut ? Pour en avoir une petite idée, imaginons un magazine qu’on pourrait appeler magicmanants. Imaginons alors quels produits y seraient mis en avant comme ces neuf indispensables ultra trendy sélectionnés par la rédaction.

magicmaman parodie critique consommation

1. Camion de pompier décapotable de la marque « Émeutes urbaines » (merci papimamie) 2. Casque audio devenu sans fil avec effet chiffonné (merci fiston) 3. Casque de pompier japonais avec bords élagués et autocollants rongés (acheté neuf 1 euro en brocante) 4. Livre jeunesse Emilie rafistolé (trouvé dans une boîte à livres) 5. Livre de chevet pour tenir le coup (acheté aux frais de l’association 😉 ) 6. Souris sans pile pour faire comme si  je surfais sur internet alors que non (cinq euros à Géant Casino) 7. Y’en a pas, erreur de numérotation ! 8. Ensemble summer cuty kid effet froissé (trouvé dans une givebox) 9. Chaussons stretch and fun pour aller dans l’eau (trouvés près d’une rivière).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s