Vu et entendu… à Anglet La Barre

J’aime bien la mer, surtout lorsqu’elle fait face une belle zone industrialo-portuaire.

port de Bayonne anglet la barre pays basque zip

Non, je n’ai pas été récemment à Saint-Nazaire ou au Havre, mais à Anglet la Barre, un joli nom qui évoque plus la cité dortoir que la côte basque.

Malgré tout, le coin possède son charme et les enfants s’y amusent comme des petits fous, enfin quand ils ont la chance de ne pas avoir de matons collés aux basques (sans mauvais jeu de mot hein)…

Après avoir profité de la mer tout l’après-midi, ma famille se dirige gentiment vers l’aire de jeu toute proche.

plage Anglet la Barre pays basque mer Bayonne Biarritz violence éducative ordinaire

Au bout de quelques minutes, y’a quelque chose qui cloche : un gamin d’à peine 10 ans, un dénommé Louis, semble s’amuser un peu trop vigoureusement que les autres. Qui ça dérange? Les enfants? Que nenni, mais plutôt papy et mamie, tout colère dans leurs belles chaussures bateau, qui a deux reprises vont rappeler le contrevenant à l’ordre.

Episode 1

Le petit Louis, qui a voulu enlever ses chaussures (quel réflexe de roturier), est sommé de quitter l’aire de jeu et de rester bien sagement à côté de ses aïeux. Seule sa petite sœur est autorisée à poursuivre ses « amusements ». Le grand-père, aussi sympathique qu’un prof de maths proche de la retraite, lance à la gamine d’un ton militaire : « toi tu vas t’amuser », puis il se tourne vers son frère et lui assène : « toi tu restes là ». Derrière, celle qui glousse d’admiration devant un tel chef-d’oeuvre d’autorité, c’est madame!

aire de jeu Anglet la Barre plage pays basque bayonne biarritz violence éducative ordinaire

Episode 2

Madame qui va s’illustrer dans un deuxième rappel à l’ordre de son délinquant de petit-fils. Cette fois-ci, ce n’est pas une histoire de chaussure, mais de gâteau qui tombe par terre qui va excéder mamie. Dès qu’elle voit ça, elle s’empresse de sortir manu militari son goret de petit-fils du square, et de lui tirer vigoureusement l’oreille.

Faut pas l’emmerder la septuagénaire, qui sait se fâcher comme papa Ours quand il le faut!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s